Tsiganes

L’équipe :

L’équipe est composée de 2 éducateurs spécialisés à temps plein et d’un poste d’éducateur technique à mi-temps, encadrés par un chef de service.

 

Périmètre d’intervention et caractéristiques du mode d’intervention :

C’est au départ sur le quartier de La Noue, bidonville notamment habité par une communauté rom venant des fortifications de Paris, que l’action auprès des Tsiganes a débuté, il y a plus de 50 ans. Sont arrivés ensuite des Manouches, des Gitans, des Roms d'Europe de l’Est... Certaines familles ont acquis des terrains et se sont installées durablement dans les environs. À partir des années 1970, l’urbanisation a repoussé nombre d'entre elles au-delà des communes de Montreuil, Romainville et Bagnolet, vers Noisy-le-Sec, Bondy, les Pavillons-Sous-Bois et Livry-Gargan. La majorité des familles auprès desquelles l'équipe intervient sont sédentaires depuis des générations, qu'elles vivent en appartement, en pavillon ou en caravanes.

Bien entendu, les éducateurs de l'équipe ne travaillent pas avec l'ensemble des jeunes Tsiganes de ces territoires mais, tout en ayant une connaissance fine des divers contextes communautaires, ils orientent leurs actions en direction des familles et des jeunes les plus en difficulté, souvent en marge de la communauté elle-même.

Plutôt qu'à l'« identité culturelle » de son public, la spécificité du travail de l'équipe tient au fait que son territoire d'intervention s'est élargi au fil du temps, en suivant les réseaux familiaux dans leurs ancrages territoriaux, et s'étale aujourd'hui sur divers villes et quartiers, de Montreuil à Bondy, en passant par Romainville, les Pavillons-sous-Bois et Livry-Gargan.