Les projets réalisés

Rues et Cités a également été amenée à travailler sur des projets d’accompagnement global de familles.

 

 

M.O.U.S. de Montreuil

 

L’association Rues et Cités a été sollicitée par la Ville de Montreuil pour intervenir auprès de familles roumaines en situation de grande précarité dès l'été 2008, suite à l'incendie d'un squat (rue Dombasle) et leur mise à la rue. Ces familles étaient alors installées en urgence sur deux sites. Seuls deux ménages disposaient à l'époque de titres de séjour, la grande majorité des familles ne disposaient ni de domiciliation, ni d'AME, et seuls une demi-douzaine d'enfants étaient scolarisés.

 

Dès octobre 2008, une première convention entre la Ville et l’association Rues et Cités a permis l'embauche d'un travailleur social ayant pour tâche d'entamer un travail de diagnostic en lien avec les services de la Ville, ainsi que les premiers accompagnements dans les démarches d'insertion (domiciliation au CCAS, scolarisation, ouverture de droits à l'AME...).

 

À partir de janvier 2009, s'est mise en place la phase de « MOUS-diagnostic » puis, en janvier 2010, était lancée la première année officielle de la MOUS. Suite à la décision de la Ville d'avoir recours à un autre opérateur afin d'accompagner les familles de la rue Saint-Just, lesquelles déménageaient alors sur un nouveau site d'accueil rue de la Montagne Pierreuse, l'équipe de l’association Rues et Cités voyait son intervention recentrée sur les familles du site 89 rue Pierre de Montreuil et de la place de la Fraternité.

 

Dès l'origine du projet, et tel que rappelé dans les conventions signées entre la Ville et l’association, notre intervention vise à mettre en place des conditions d’accueil favorables à ces familles, par l’émergence d’un travail en réseau et l’implication de l’ensemble des partenaires locaux, tout en travaillant avec les personnes participant à la MOUS leur familiarisation avec un environnement institutionnel et socioculturel qu’ils méconnaissent (école, institutions diverses, secteur de l’insertion professionnelle, etc.).

 

L’objectif final de notre intervention n’est pas d’insérer de manière artificielle ces familles dans un « schéma d'intégration » rigide et abstrait mais de leur donner les moyens de se fondre progressivement dans le paysage, à leur manière, en se basant sur leurs propres ressources et sur leur dynamisme.

La MOUS s’est terminée en 2014.

 

 

Projet d'insertion Saint-Denis

 

À l’été 2010, suite à l’expulsion du bidonville du Hanul (qui existait depuis 2000) et face à une situation d’urgence, la Ville de Saint-Denis a souhaité s’engager auprès de ces familles alors réinstallées sur quatre terrains. Il a été décidé de monter un projet avec les familles et leurs soutiens, projet de relogement et d’accompagnement social avec comme objectif leur inclusion sociale et l’accès au logement de droit commun.

 

Le projet global concerne 60 familles (soit 205 personnes dont 56 enfants) installées depuis près de dix ans sur un terrain à Saint-Denis (105.000 habitants). Elles sont aujourd'hui installées sur un site viabilisé dans le quartier des Cosmonautes.

 

De 2010 à 2015, une médiatrice de l’association Rues et Cités est intervenue quotidiennement auprès des familles afin de :

  • Contribuer au bon fonctionnement de la vie quotidienne en assurant une présence au quotidien sur le site,

  • Contribuer aux bonnes relations entre les familles roms et les habitants du quartier, et plus largement de la ville,

  • Accompagner et/ou orienter les familles et individus dans leurs démarches d’insertion (scolarité, santé etc.),

  • Mobiliser les partenaires sur les problématiques des familles et les soutenir dans leur travail d’accompagnement,

  • Travailler sur les perspectives de sorties des terrains en lien avec l’ensemble des partenaires.

 

 

Projet d'insertion Bobigny

 

Face à la présence de familles roms roumaines en situation de grande précarité depuis plusieurs années sur son territoire, la municipalité de Bobigny a décidé en 2012 d’entreprendre une démarche d’aide à l’insertion pour 37 familles présentes sur la commune.

Pour ce faire, elle a structuré son action autour d’un projet intitulé : « Avant-projet d’aire d’accueil pour les familles roms de la rue de la République à Bobigny ». Ce projet repose sur deux volets :

  • L’accompagnement vers un habitat décent dont la mission a été confiée à l’association Cité Myriam.

  • L’accompagnent social qui repose sur trois axes : suivi administratif des familles et ouverture des droits, suivi du parcours scolaire et insertion sociale des familles et enfin, insertion socioprofessionnelle des adultes. Ce second volet a été confié à l’association Rues et Cités qui a débuté son action sur Bobigny le 1er juillet 2012. Cette action s’est terminée en 2015.